Autor: admin
Datum objave: 05.06.2020
Share


Theme of 2020 International Day for Universal Access to Information Announced amid COVID-19 Pandemic /

Amid the global COVID-19 pandemic, UNESCO has announced 'access to information in times of crisis'

Theme of 2020 International Day for Universal Access to Information Announced amid COVID-19 Pandemic / Thème de la Journée internationale pour l'accès universel à l'information 2020 annoncé lors de la pandémie de COVID-19

https://en.unesco.org/commemorations/accesstoinformationday  


English
Amid the global COVID-19 pandemic, UNESCO has announced “access to information in times of crisis” as the theme of the 2020 edition of the International Day for Universal Access to Information (IDUAI), celebrated every year on 28 September.
Commemorated around the slogan “Access to Information – Saving lives, Building Trust, Bringing Hope!”, the event will contribute to the exchange of good practices and guidelines on the right to access information. It will highlight the key role of access to information in saving lives and mitigating the impact of crises such as the current pandemic, as well as in shaping sustainable policies.  
In many countries, people have learned that access to accurate and timely information can be a matter of life and death. Access to information also makes it possible for citizens to follow responses to the crisis, such as confinement rules, regulations of travel and schooling, virus testing, medical equipment supplies, and economic aid or stimulus packages.
The celebration of 28 September 2020 will serve as an opportunity to call on Member States to enact and fully implement Right to Access to Information laws, by showing their unique value in times of crisis. 
The 2020 edition of IDUAI will be the first commemoration of the International Day since its proclamation at UN level by the 74th UN General Assembly. Prior to this, IDUAI had been proclaimed by UNESCO’s General Conference in 2015.
In view of the current health measures in place, several events planned around the world will be held online. An international conference is also being planned in Tashkent, with the support of the Government of Uzbekistan. Additional information on the dates of the international conference will be announced later this year.
Legal guarantees of Access to Information
To date, 127 countries have adopted access to information laws. The 2030 Agenda for Sustainable Development and the Universal Periodic Review, a unique United Nations process involving the continuous assessment of the human rights records of all 193 UN Member States, both underline the importance of having such legislation in place.
These laws can help empower citizens and hold duty-bearers accountable in times of crisis, when accountability systems such as courts, parliaments and town councils, are operating in a more limited way, and yet critical decisions about health, economy and human rights are being made.
International Standards
The COVID-19 crisis has impacted activities and resource allocation in many fields, including access to information. However, while responses to requests for information may experience some delays due to the crisis, state authorities have an obligation to afford maximum transparency, and have a direct interest in doing so.
In terms of international standards, any restriction on access to official information, including the suspension of specific legal clauses, must be allowed by law, have a legitimate aim, be necessary and proportionate to the aim of protecting public health. It must also be limited to the duration of the crisis. This means that any limitations or restrictions should be justified.
Access to Information implementation and procedures
During the COVID-19 pandemic, information requests should be  processed free of charge, and priority should be given to requests for information on health issues and other aspects of the crisis. The UN has emphasized that information accessibility is a key component of the right to health. When officials fail to publish health information proactively, or to respond to information requests, populations suffer adverse health impacts and cannot fully enjoy their right to health.
Information Commissions and similar Access to Information bodies, which oversee access to information legislation should be supported during this period, so they can continue to operate during lockdown. In cases where staff continues to work from offices, they should be provided with the necessary protection. The role of these institutions is critical, as they ensure that citizens are kept informed, which in turn helps to strengthen social cohesion and reduce the spread of rumours and misinformation.
Proactive disclosure
State institutions can display leadership and build trust in times of crisis, by proactively and comprehensively disclosing information, including relevant statistics. This is of fundamental interest to citizens who are looking for reassurance and clarity. Being informed builds the feeling of belonging. Proactively publishing health information is also key to ensuring the safety and health of everyone, including persons with disabilities and vulnerable populations. Such disclosure should also include efforts to provide information in local languages and in accessible formats, through the use of accessible technologies.
Privacy
Individuals’ right to privacy can be affected by digital data collection and processing. In developing solutions to address crises, state institutions and regulators should do their utmost to balance the right to privacy and the right to information when there is a potential conflict between them.
 
FRANÇAIS
Dans le contexte de la pandémie mondiale de COVID-19, l'UNESCO a annoncé « l’accès à l'information en temps de crise » comme thème de l'édition 2020 de la Journée internationale de l'accès universel à l'information (IDUAI), célébrée chaque année le 28 septembre.
Commémoré autour du slogan « Accès à l'information - Sauver des vies, bâtir la confiance, apporter l’espoir !», l'événement contribuera à l'échange de bonnes pratiques et de lignes directrices sur le droit d'accès à l'information. Il mettra en évidence le rôle clé de l'accès à l'information pour sauver des vies et atténuer l'impact de crises telles que la pandémie actuelle, ainsi que pour élaborer des politiques durables.
Dans de nombreux pays, les gens ont appris que l'accès à des informations précises et opportunes peut être une question de vie ou de mort. L'accès à l'information permet également aux citoyens de suivre les réponses à la crise, telles que les règles de confinement, les règlements de voyage et de scolarité, les tests de dépistage de virus, les fournitures de matériel médical et les aides économiques ou les plans de relance.
La célébration du 28 septembre 2020 sera l'occasion d'appeler les États membres à promulguer et à mettre pleinement en œuvre les lois sur le droit d'accès à l'information, en montrant leur valeur unique en temps de crise.
L'édition 2020 d'IDUAI sera la première commémoration de la Journée internationale depuis sa proclamation au niveau des Nations Unies par la 74e Assemblée générale des Nations Unies. Avant cela, IDUAI avait été proclamé par la Conférence générale de l'UNESCO en 2015.
Compte tenu des mesures sanitaires actuellement en place, plusieurs événements prévus dans le monde se tiendront en ligne. Une conférence internationale est également prévue à Tachkent, avec le soutien du Gouvernement ouzbek. Des informations supplémentaires sur les dates de la conférence internationale seront annoncées plus tard cette année.
 
Garanties légales d'accès à l'information
À ce jour, 127 pays ont adopté des lois sur l'accès à l'information. Le Programme de développement durable à l'horizon 2030 et l'Examen périodique universel, un processus unique des Nations Unies impliquant une évaluation continue des antécédents en matière de droits de l'homme des 193 États membres de l'ONU, soulignent tous deux l'importance de la mise en place d'une telle législation.
Ces lois peuvent aider à responsabiliser les citoyens et à obliger les détenteurs d'obligations à rendre des comptes en temps de crise, lorsque les systèmes de responsabilisation tels que les tribunaux, les parlements et les conseils municipaux fonctionnent de manière plus limitée, alors que des décisions critiques concernant la santé, l'économie et les droits de l'homme sont prises.
Normes internationales
La crise du COVID-19 a eu un impact sur les activités et l'allocation des ressources dans de nombreux domaines, y compris l'accès à l'information. Cependant, bien que les réponses aux demandes d'informations puissent connaître certains retards en raison de la crise, les autorités de l'État ont l'obligation d'assurer une transparence maximale et ont un intérêt direct à le faire.
En termes de normes internationales, toute restriction à l'accès aux informations officielles, y compris la suspension de clauses juridiques spécifiques, doit être autorisée par la loi, avoir un objectif légitime, être nécessaire et proportionnée à l'objectif de protection de la santé publique. Elle doit également se limiter à la durée de la crise. Cela signifie que toute limitation ou restriction doit être justifiée.
Mise en œuvre et procédures d'accès à l'information
Pendant la pandémie de COVID-19, les demandes d'informations devraient être traitées gratuitement et la priorité devrait être accordée aux demandes d'informations sur les questions de santé et d'autres aspects de la crise. L'ONU a souligné que l'accessibilité de l'information est un élément clé du droit à la santé. Lorsque les autorités ne publient pas les informations sur la santé de manière proactive ou ne répondent pas aux demandes d'informations, les populations subissent des effets néfastes sur la santé et ne peuvent pas jouir pleinement de leur droit à la santé.
Les commissions de l'information et les organes similaires d'accès à l'information, qui supervisent la législation sur l'accès à l'information, devraient être soutenus pendant cette période, afin qu'ils puissent continuer à fonctionner pendant le confinement. Dans les cas où le personnel continue de travailler à partir des bureaux, ils devraient bénéficier de la protection nécessaire. Le rôle de ces institutions est essentiel, car elles garantissent que les citoyens sont tenus informés, ce qui contribue à renforcer la cohésion sociale et à réduire la propagation des rumeurs et de la désinformation.
Divulgation proactive
Les institutions publiques peuvent faire preuve de leadership et renforcer la confiance en temps de crise, en divulguant de manière proactive et complète des informations, y compris des statistiques pertinentes. Ceci est d'un intérêt fondamental pour les citoyens qui recherchent la réassurance et la clarté. Être informé renforce le sentiment d'appartenance. La publication proactive d'informations sur la santé est également essentielle pour garantir la sécurité et la santé de tous, y compris des personnes handicapées et des populations vulnérables. Cette divulgation devrait également inclure des efforts pour fournir des informations dans les langues locales et dans des formats accessibles, grâce à l'utilisation de technologies accessibles.
Vie privée
Le droit des individus à la vie privée peut être affecté par la collecte et le traitement des données numériques. Lors de l'élaboration de solutions pour faire face aux crises, les institutions publiques et les régulateurs devraient faire tout leur possible pour équilibrer le droit à la vie privée et le droit à l'information en cas de conflit potentiel entre eux.
Marius Lukosiunas
m.lukosiunas@unesco.org (link sends e-mail)    
 


 
______________________________________________________

34
Kategorije: Fenomeni
Developed by LELOO. All rights reserved.